www.guineequatoriale-info.net  Le portail de la Guinée Equatoriale d'informations (Ge-Infonet). Ce site est à la porté de tous les internautes qui veulent publier leurs articles et/ou travaux sur l'Internet

 


WELCOME TO EQUATORIAL
 GUINEA

Guide  touristique de
Guinée Équatoriale

Choisissez votre information


 

Ge-Infonet web Site,  mise à jour à Aléncity, le  Bulletin  d'informations   sur la Guinée Equatoriale

 

VIH- SIDA



 

OFFRE D'EMPLOI



 

A.P.E.

USA-EQ. GUINEA

Mon'afirikara
 
 
 
 
 
Parc Monte Alén
Horoscope


 

Convertisseur de
 Fcfa ◄=► Euro


 


 

News Areas on the
Net Africa


 
Presse Espagnole
et étrangère
Choisissez votre journal

Annuaire d'entreprises
Africatime


 
Arab African
Business Portal
Cemac
Collège Saint Augustin
GETESA
Press
 

Canige

 
 

Malabosa

 
 

 Feguifut

 
 

La Gaceta

 
 

UNGE

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
"Quant un gouvernement viole systematiquement les droits humains de ses citoyens, l'insurrection devienne pour les citoyens  la possibilité pour recuperer ses droits confisqués 
M. Manene Juan”
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


 

 


 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

MADESTA INTERNATIONAL

Communique  à tous les équato-guinéens qui les souhaitent,  la existence de plusieurs postes du travail multidisciplinaire dans son Agence de Malabo  GUINEE EQUATORIALE

Tous les équato-guinéens  intéressés  peuvent envoyer leurs CV pour postuler ces postes à l'adresse suivante:
 email:
madesta@guineequatoriale-info.net

 

XVIII ANNIVERSAIRE DE L'ASSASSINAT DE M. MOTU MAMIAGA PEDRO, "UN MARTIR DE LA TRANSITION  GUINEENNE"

 

22.08.1993- 22.08.2011

 
 

Exécutions sommaires et application arbitraire de la peine capitale En Guinée Equatoriale. Rapport des Nations Unies

 
 

Le cas de l'ex-lieutenant Pedro Motú Mamiaga Oyana, qui a participé au renversement et à l'enlèvement du dictateur Macías, avait déjà été signalé à l'attention de la Commission des droits de l'homme puisque l'Expert de la Commission, M. Fernando Volio Jiménez, dans son rapport de janvier 1992 (E/CN.4/1992/51, par. 70), indiquait qu'il l'avait rencontré à la prison de Malabo, où il était incarcéré dans des conditions inhumaines.
L'auteur précisait que Pedro Motú faisait l'objet de persécutions politiques depuis 1979 et qu'il avait dû se résoudre à quitter l'armée. Il avait ensuite été assigné à résidence et arrêté à 16 reprises. Arrêté le 2 décembre 1990 à Ebebiyin et transféré d'abord à Bata puis à la prison de Malabo, on l'avait accusé - sans qu'on l'ait jugé pour le moindre délit - d'encourager le pluralisme politique et d'avoir porté outrage au Président de la République.

 
   Il était au secret, confiné dans une cellule de 1 m sur 1 m 50. Il n'avait le droit d'en sortir qu'une fois par semaine pour se laver, et il devait faire ses besoins dans sa cellule. Grâce à l'intervention de l'Expert de la Commission, Motú avait été remis en liberté le 7 janvier 1992 et, bien que n'ayant été ni jugé ni condamné, la loi d'amnistie pour délit politique (loi No 2/92) lui avait été appliquée.  
     
 
 
L'avocat d'Agustin Esono Nsogo Nzang demande sa libération au ministre de la Sécurité nationale
  Le directeur de collège est emprisonné à Black Beach depuis exactement 4 mois...  
 

Dans une lettre datée du 7 février, l'avocat Me Fabián-Nsue Nguema Obono  s'est adressé au ministre de la Sécurité nationale de la Guinée équatoriale, le général Nicolas Obama Nchama, afin d'obtenir la libération de son client M. Agustin Esono Nsogo, directeur de collège et neveu de Pedro Motu Mamiaga, ex-officier de l'armée, mort en prison en 1993.

 
 

Agustín Esono Nsogo Nzang Prisonnier politique
détenu à Black Beach depuis 5 mois

Agustín Esono, directeur du Collège privé San Agustín, dans le quartier d'Iyubu, non loin de l'aéroport de Bata, a été arrêté chez lui, dans cette même ville, le 17 octobre 2012 , puis transféré à la prison de Black Beach, à Malabo. Dans les premiers jours de sa détention, on a beaucoup parlé de ses liens présumés avec un coopérant français et d'hypothétiques relations avec Daniel Lebègue, président de l'ONG "Tranparency international-France" (qui est à l'origine de la plainte sur les "Biens mal acquis).

On a dit également que des élèves de son collège auraient eu des propos hostiles au gouvernement en présence de la belle-mère du président Obiang... Mais, ce ne sont là en fait que des suputations, car on ignore toujours ce qui est reproché à Agustin Esono Nsogo, ce qui justifie son maintien en détention préventive, ainsi que la date d'un éventuel procès...
 
  « Monsieur le Ministre,
En ma qualité d'avocat, représentant légal de M. Agustin ESONO NSOGO NZANG, je m'adresse à Votre Excellence afin que justice soit faite en ce qui concerne la situation dans laquelle se trouve mon client.
 
  Comme avocat, j'ai insisté devant le juge pour qu'il remette M. Augustin en liberté devant l'évidence puisque la police nationale a renoncé à faire comparaître ces deux citoyens, déjà rentrés à Bata et libérés sans qu'aucune charge n'ait été retenue contre eux et que l'affaire est considérée comme close à leur sujet.
Ce que je viens solliciter de vous par cette lettre, c'est que mon client Agustin ESONO NSOGO soit remis en liberté, parce qu'il est insensé qu'il soit le seul qui demeure dans cette situation, compte tenu du manque d'éléments à charge contre lui dans ce dossier.
C'est l'application de la justice que je demande".
 
     
 
 
 
 

"Quant un gouvernement viole systématiquement les droits légitimes de son peuple, l'insurrection devienne pour les citoyens la seule issue  pour récupérer ses droits confisqués, il s'agit bien entendu d'un effet pervers du système de l'afiricrature" M. Manene Juan

 
 
 

On nous dit que Notre pays : Guinée Equatoriale, est le troisième pays producteur du pétrole de l’Afrique subsaharienne, mais regardez vous-mêmes comment nous sommes habillés.  Nous sommes  extrêmement pauvres sans savoir d’Où va l’argent de notre pétrole ?

 
Ce qui lie Karim Wade à Teodoro Obiang Nguema...

Les enquêteurs de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) ont effectué une enquête fouillée. Ils sont en possession de certains éléments contenus dans les dispositions des témoins, des partenaires en affaires du fils de l’ancien chef de l’Etat Abdoulaye Wade, Le Quotidien nous livre quelques secrets du dossier de l’enquête sur la traque des biens mal acquis. C'est Elimanel Diop qui révèle, à nos confrères, la nature des relations entre Wade fils et Nguema. A en croire M. Diop, Karim Wade entretenait des rapports réguliers avec Teodoro Obiang Nguema, fils du président de la Guinée Equatoriale poursuivi en France dans le cadre d’une enquête sur des «Biens mal acquis». Selon Le Quotidien, les deux hommes sont liés en affaires. D'ailleurs, l’ancien ministre d’Etat sénégalais a donné un paquet d’actions à son ami Teodoro Obiang Nguema sur la société ADGE qui gère le terminal de Malabo. Elimanel Diop précise que cette société a été constituée par AHS International Limited, et le fils du président équato-guinéen n’a déboursé aucun sou pour la constitution de la société et n’exerce aucun acte de gestion. N’empêche qu'il reçoit régulièrement des rentes versées par ADGE. Cela explique la facilité avec laquelle ADGE a obtenu la concession pour la gestion du Port de Malabo.

Vingt-huit pays participeront au 5e Congrès africain du Pétrole et Exposition du 26 au 28 mars à Libreville

Vingt-huit pays et plus de 600 participants se sont déjà enregistrés pour participer au Cinquième congrès africain du Pétrole et Exposition (CAPE V) qui se tiendra à Libreville du 26 au 28 mars prochain, indique un communiqué officiel dont l'Agence Xinhua a obtenu une copie ce lundi.
Cette cinquième édition du CAPE, co-organisée par l'Association des Producteurs de Pétrole africains (APPA), le ministère gabonais du Pétrole, de l'Energie et des Ressources Hydaulique et le Consultant AME Trade Ltd, se déroulera autour du thème " Perspectives pour les hydrocarbures en Afrique: Equilibre entre production et développement durable".Selon le communiqué, la cérémonie d'ouverture sera présidée par Ali Bongo Ondimba, président de la République du Gabon, qui participera également à la visite des stands à la Exposition commerciale de l'industrie du pétrole et du gaz.
Le Congrès africain du pétrole et exposition (CAPE) est un salon triennal organisé par l'APPA en marge de son conseil des ministres. Cette organisation compte 16 états-membres qui réunissent près de 98% de la production et des réserves d'hydrocarbures de l'Afrique.

France : Suicide de Me Olivier Metzner, avocat de la Guinée Equatoriale

Défenseur  de nombreuses personnalités telles que Manuel Noriega, Jérome Kerviel,  Yvan Colonna, Loïk Le Floch-Prigent, Jean-Marie Messier, Jacques Crozemarie,  Bertrand Cantat, Dominique de Villepin, Françoise Bettencourt, et bien d'autres encore, le célèbre avocat pénaliste, Me Olivier Metzner, est décédé, ce dimanche, dans des circonstances qui demeurent encore mystérieuses. Un havane à la bouche, regard perçant derrière ses lunettes en demi-lunes, Me Metzner, 63 ans, était devenu  une des plus célèbres voix du barreau de Paris. En septembre 2012, il est devenu l'avocat de la Guinée équatoriale dans le conflit qui oppose ce pays à la justice française.
Me Metzner était par ailleurs l'associé de Me Emmanuel Marsigny qui, pour sa part, est l'avocat de Teodoro Nguema Obiang Mangue dans le dossier dit "des biens mal acquis".

Karim Wade, propriétaire de l'aéroport de Malabo ?

Ce vendredi 15 mars, Karim Wade, fils de l'ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, a été convoqué par le procureur spécial Alioune Ndao.
Ce dernier doit le mettre en demeure de justifier, dans le délai d'un mois, l'origine de son patrimoine. Faute de quoi le délit d'enrichissement illicite sera constitué, ouvrant la voie à une véritable instruction.
Accompagné par ses avocats, Karim Wade s'est rendu à la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) pour prendre connaissance des pièces du dossier. Ils se sont retrouvés face à la montagne de documents accumulés par les enquêteurs.
L'ancien ministre de la Coopération internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l'Énergie (de 2009 à 2012) est accusé d'avoir acquis un patrimoine colossal, difficilement justifiable par ses seuls revenus officiels. Parmi ces biens, des sociétés d’assistance d’avions au Sénégal, au Niger, en Jordanie et au Ghana ; la Banque marocaine du Commerce extérieur (BMCE) ; des Sociétés civiles immobilières ; mais aussi l'aéroport de Malabo "qu'il aurait racheté" à l'Etat équato-guinéen..., le tout estimé à 694 milliards de francs CFA, soit environ 1 milliard d'euros.
Le fils de l'ex-président Abdoulaye Wade est entendu dans le cadre de l’enquête sur les biens mal acquis.

Lettre ouverte d'ONG portugaises contre l'adhésion de la Guinée équatoriale à la CPLP

Lundi dernier, un groupe de personnalités publiques et d'organisations civiles ont publié une lettre ouverte à la Communauté des Pays de langue portugaise (CPLP), lui demandant de refuser l'adhésion de la Guinée équatoriale, étant donné le manque de « respect des conditions requises » dans les statuts  de l'Organisation qui soulignent entre autres la primauté de la démocratie et des droits de l'homme.
Les signataires ne se contentent pas de demander qu'on refuse à la Guinée équatoriale une adhésion de plein droit, mais ils demandent même aux gouvernements de la CPLP de "reconsidérer le statut d'observateur" qui lui a déjà été attribué.

Un entrepreneur espagnol réfugié durant 2 mois dans son ambassade à Malabo

A l'heure où la Guinée équatoriale tente de séduire les entrepreneurs étrangers du monde entier et tandis que l'Espagne, aux prises avec la récession économique, cherche à se rapprocher de son ancienne colonie, le quotidien "El Pais" rapporte aujourd'hui la triste mésaventure d'un homme d'affaires espagnol qui a été retenu contre son gré en Guinée équatoriale et qui a dû trouver refuge pendant deux mois dans l'ambassade de son pays, à Malabo, afin d'échapper une éventuelle arrestation...« Roberto Cubria, homme d'affaires de Valence, âgé de 45 ans, a passé 59 jours réfugié dans l'ambassade d'Espagne à Malabo. Il dormait sur un canapé dans la bibliothèque et se lavait sous la douche de la piscine. Il n'allait jamais seul dans la rue, de peur d'être arrêté. Ou pire. Il qualifie d' "exceptionnel" le traitement que le personnel de l'Ambassade lui a offert en Guinée Équatoriale, mais il avoue "avoir honte" de ce que son pays a été incapable d'éviter l' "extorsion" dont, selon ses propres termes, il a été victime.
Genoveva Andeme Obiang est une femme influente. Elle dispose d'un passeport diplomatique et d'une escorte de police. Elle est directrice adjointe de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC). En 2011,elle a acheté une maison dans le Maryland (États-Unis) pour 600.000 dollars. Mais par-dessus tout, elle est la fille du dictateur du pays, Teodoro Obiang. »

Guinée Equatoriale : Un nouveau livre de Max Liniger-Goumaz aux Editions L'Harmattan

Un devoir de mémoire
Dans son introduction, l'auteur présente son travail comme s'il découlait d'un "devoir de mémoire" :
« On connaît l'adage "les peuples ont mauvaise mémoire". Cela est probablement le cas davantage dans des pays à population majoritairement jeune, comme c'est le cas de la Guinée équatoriale. S'ajoute peut-être aussi la médiocrité du système scolaire, qui néglige les rappels historiques, au profit de la glorification du despote en place...
Une situation pas très différente de celle qui prévalait en 1972 - 4 ans après l'Indépendance et 3 ans après l'accaparement du pouvoir absolu par Macias Nguema. C'est dans ce contexte que l'Unesco me confia la tâche d'aider le gouvernement à créer un Centro de desarrollo de la Educacion (Institut pédagogique) pour préparer les enseignants du secondaire. Un projet qui n'a jamais vraiment démarré... La méfiance du premier dictateur de tout ce qui a un caractère intellectuel a fait qu'en 1974 l'auteur de ces lignes a été déclaré "persona non grata"... Le présent livre rassemble les analyses produites depuis lors... »

Les dernières dépêches sur la Guinée Equatoriale

     
 
Le président du Nigéria visitera la Guinée équatoriale
Connection mafieuse avec Obiang Nguéma fils
La Thaïlande et la Guinée équatoriale officialisent leurs relations diplomatiques
Hommage du président Obiang aux funérailles d'Eulogio Oyó Riqueza
Le président de la Guinée équatoriale s'envole pour Bangkok (Thaïlande)
La création Singulier/Pluriel en tournée sur l'île de Bioko
Interview d'Andoni Goikoetxea, nouveau sélectionneur du Nzalang
Malabo : L'ambassadrice du Brésil favorable à l'intégration de la Guinée équatoriale dans la CPLP
Chutes de Kadhafi et de Gbagbo…Obiang Nguema Basogo accuse l’ONU et la France d’avoir comploté (interview)
Guinée Equatoriale – Goikoetxea nouveau sélectionneur
"Libération" : Sur la trace des biens de Teodorin Obiang
L'UNED va-t-elle fermer ses portes en Guinée équatoriale ?
Le président du groupe Ilê Aiyê "étonné" par le mandat d'arrêt émis contre Teodorin Nguema
Heriberto Micó Mbengono, nouveau ministre du travail de la Guinée équatoriale
Aviation civile : Vol inaugural pour la compagnie Air Annobon
Le Secrétaire exécutif de la CPLP, Murade Miguigy Murargy Isaac, est en Guinée équatoriale
Interview de l'écrivain équato-guinéen Juan Tomás Ávila Laurel
Rencontre autour de la filière agro-industrielle de la sous-région
Hausse du franc suisse et baisse de la livre sterling face au franc CFA de la BEAC 31 Janvier 2013
Mali : la Guinée équatoriale contribuera à la Misma
Obiang Nguema assiste au Sommet de l'Union africaine en Ethiopie
Obiang Nguema offre 30.000 dollars pour la lutte contre le SIDA
Les logements en Guinée équatoriale
 
     
BOZIZÉ, DEBY, SASSOU, OBIANG: des putschistes dans la hantise d'être victimes de putsch

Ils ont accédé au pouvoir par un coup de force. Mais ils ont selon toute vraisemblance oublié l'adage selon lequel «qui tue par le glaive périra par le glaive». Que ce soit Bozizé (Centrafrique), Idriss Deby (Tchad), Sassou Nguesso (Congo) ou Obiang Nguema (Guinée équatoriale), la hantise est quasiment la même: le déclin par un putsch. A preuve, leur règne est régulièrement émaillé de tentatives réelles ou supposées de renversement par les armes.

Visite guidée au royaume des « Biens mal acquis »

Croyez-moi, ce film vaut le détour. Vous ne regretterez pas de délaisser l’espace d’un instant l’échiquier malien pour consacrer une heure de votre soirée de ce mercredi au documentaire de Magali Serre et Mikaël Lefrançois, diffusé à 23H10 sur France 3 et intitulé « Bien mal acquis profite toujours, Enquête sur un pillage d’Etats ». Ce voyage au royaume de l’obscénité dorée sur tranche explore les fameux « BMA », actifs immobiliers ou pas acquis en terre de France par une poignée de satrapes subsahariens enclins à puiser dans les caisses du pays, ravalées au rang de cagnottes personnelle, et cibles depuis 2007 de plaintes citoyennes. Lesquelles, miracle, ont survécu à toutes les avanies, à commencer par les manœuvres de ceux qui, de part et d’autre de la Méditerranée, se sont employés à les étouffer dans l’œuf (de Fabergé comme il se doit).

Biens mal acquis : représailles de la famille dirigeante de Guinée-Equatoriale à l'encontre de Transparency International France et de son Président (Novembre 2012)
Novembre 2012. Chaque année au sein du mouvement Transparency International, les exemples de nos collègues victimes de représailles en raison de leur engagement contre la corruption sont nombreux. C’est aujourd’hui à notre tour d’être, à travers notre Président Daniel Lebègue, les cibles de telles représailles. Celles-ci sont en lien direct avec les avancées importantes de l’instruction de l’affaire des « Biens mal acquis » dont nous sommes avec notre partenaire Sherpa le principal acteur.
En mars 2012
, les magistrats instructeurs en charge de l’affaire ont en effet délivré un mandat d’arrêt international à l’encontre de M. Teodoro Nguema Obiang, fils du Président de la Guinée Equatoriale, qui avait refusé de se rendre à leur convocation. Entre septembre 2011 et juillet 2012, ils ont successivement saisi avenue Foch à Paris un patrimoine considérable dont ils soupçonnent qu’il a pu être acquis par M. Obiang avec de l’argent public détourné : onze voitures de sport de grande valeur
[1], des biens mobiliers dont la valeur totale avoisinerait 40 millions d’euros[2]  et un hôtel particulier d’une valeur estimée de 150 millions d’euros [3]

Bras de fer entre la Guinée équatoriale et le Quai d'Orsay

A deux pas de la place de l’Etoile, à Paris, un drapeau flotte au vent comme un pied de nez à la France. « Un bras d’honneur », tempête William Bourdon, l’avocat de Transparency International, l’ONG spécialisée dans la lutte contre la corruption des gouvernements à l'origine de la plainte qui a abouti à l'ouverture d'une enquête en France sur les "biens mal acquis" (BMA) en décembre 2010. Sur la façade du 42, avenue Foch (Paris XVIe), le pavillon bleu, blanc, vert et rouge de la Guinée équatoriale a été récemment installé et fait penser à une représentation officielle. Sauf que... l'immeuble en question n'est pas reconnu comme local diplomatique par la France. Un bras de fer entre Paris et la Guinée équatoriale est bel et bien engagé. Seulement voilà ! Les autorités de Guinée équatoriale s'opposent à cette saisie. Pour elles, l'immeuble est un local diplomatique et, à ce titre, inviolable. D'où le drapeau national hissé sur la façade. « C'est vrai, mon client a acheté cet immeuble en 2004 à titre privé. Mais il l'a revendu en octobre 2011 à l'Etat de Guinée équatoriale, payant même un million d'euros de plus-value au fisc français... », souligne Emmanuel Marsigny, l'avocat de Teodorin Nguema. Le Quai d'Orsay n'est pas de cet avis. Le 42, avenue Foch « relève du droit commun et n'est pas couvert par l'inviolabilité des ambassades, estime-t-on au ministère des Affaires étrangères. La France ne reconnaît comme locaux diplomatiques que l'ambassade située au 29, boulevard de Courcelles (XVIIe). » Pour les juges d'instruction, en charge de l'enquête sur les BMA, le 42, avenue Foch fait figure de "pied-à-terre" parisien de Teodorin Nguema.

Guinée Equatoriale : Nouvelle découverte de gaz pour Ophir

Une colonne de 40 mètres gaz a été révélée dans la partie Est du complexe Fortuna, de même que du gaz a été découvert sur le puits Fortuna-East-1 du bloc R sur le complexe de Viscana Channel à une profondeur totale de 3465 mètres et une profondeur d’eau de 1853 mètres.
Les réserves récupérables de la partie Est de Fortuna représentent ainsi désormais 12 Gm3, soit environ 71 millions de barils équivalent pétrole.
C’est la quatrième découverte pour Ophir Energy sur ce bloc R. Ces découvertes « fournissent une base d’actifs pour le développement GNL », s’est félicitée la compagnie pétrolière. 
Fondée en 2005, Ophir est une junior pétrolière détenue notamment par le magnat de l'acier indien Lakshmi Mittal et l'homme d'affaires sud-africain Tokyo Sexwale. Focalisée sur le continent africain, elle a acquis 17 contrats d'exploration dans huit pays ou juridictions africaines, de la République sahraouie à Madagascar en passant par le Congo-Brazzaville, le Sénégal, la Guinée-Bissau ou le Somaliland, le Gabon et la Guinée équatoriale.

Mandat d'arrêt contre le fils du président de Guinée Equatoriale

Après un an et demi d'enquête, le juge Roger Le Loire, chargé avec son collègue René Grouman de l'affaire dite des biens mal acquis, a lancé, jeudi 12 juillet, un mandat d'arrêt contre Teodoro Nguema Obiang, dit Teodorin, 43 ans, fils du président de Guinée équatoriale. Convoqué mercredi pour un interrogatoire de première comparution à l'issue duquel il aurait été mis en examen, M. Obiang junior ne s'est pas présenté au bureau des doyens du pôle financier à Paris. Il n'avait pas davantage honoré une première convocation en mars. Aux termes du mandat d'arrêt lancé contre lui, "TNO" peut être arrêté dans tout l'espace judiciaire européen et extradé vers la France. hebergeur site https SSL
Septembre 2011- Avenue Foch - La police française embarque une Maserati de
Teodoro Nguema Obiang Mangue

Etats-Unis : Nouvelle plainte du Département d'Etat contre Teodoro Nguema Obiang Mangue

Plus que tout autre secteur en Guinée équatoriale, le bois est géré comme un bien privé. L'exploitation forestière semble être une sorte de tabou, personne n'en parle et peu savent ce qui s'y passe...

Selon un article de Ken Silverstein, le Département d'Etat américain aurait déposé, le 11 juin dernier, une nouvelle plainte au civil contre Teodoro Nguema Obiang Mangue, dit "Teodorin", le fils du président de la Guinée équatoriale, pendant longtemps ministre de l'Agriculture et des Forêts (1997-2012), et aujourd'hui 2e vice-président de la République.
Selon cet article, pendant de nombreuses années, le ministre des Forêts de Guinée équatoriale aurait refusé d’accorder des permis d’exportation de bois aux entreprises étrangères qui ne lui verseraient pas de pot-de-vin, sous forme de chèques ou de mallettes remplies de billets.
« Les compagnies qui s’exécutent peuvent abattre du bois où ça leur chante, y compris dans des réserves forestières nationales normalement protégées, selon les lois du pays. Les entreprises refusant de soudoyer le ministre seraient chassées et se verraient confisquer leurs propriétés et leurs équipements. »
Selon le gouvernement américain, les nombreux biens que Teodorin possède aux Etats-unis — notamment un somptueux domaine à Malibu, en Californie, et pour plus d’un million de dollars d’objets ayant appartenu à Michael Jackson, tel un « gant blanc couvert de cristaux “Bad Tour” »— auraient été achetés avec de l’argent sale blanchi sur le sol américain.

Guinée équatoriale - Rapport 2012 d'Amnesty International

Arrestations et détentions arbitraires Des opposants politiques et une centaine d’étudiants ont été arrêtés et placés en détention pour de courtes durées, en amont du sommet de l’UA qui s’est tenu en juin. D’autres arrestations à motivations politiques ont eu lieu durant la période qui a précédé le référendum sur les réformes constitutionnelles, en novembre.

Les tensions politiques se sont accentuées tout au long de l’année et les autorités ont continué de museler l’opposition, harcelant, arrêtant et détenant pour de courtes durées des militants politiques. Le nombre d’arrestations a considérablement augmenté dans la période qui a précédé le sommet de l’Union africaine, en juin. En novembre, au moins 30 personnes qui, selon toute apparence, étaient retenues à titre d’otages, ont été remises en liberté après avoir jugées et acquittées par un tribunal militaire. Elles étaient détenues au secret depuis octobre 2010, sans inculpation ni jugement. Cinq prisonniers d’opinion et 17 prisonniers politiques ont été remis en liberté à la faveur d’une grâce présidentielle. La liberté d’expression et de réunion était toujours soumise à des restrictions, et des journalistes ont été détenus pendant de brèves périodes ou suspendus de leurs fonctions. Les réformes constitutionnelles accordant au président des pouvoirs plus étendus ont été approuvées par référendum en novembre.

LeThomas Hofnung  signe : "Le scandale
des biens mal acquis"

Le journaliste français revient sur la saisie des voitures de luxe de Teodoro Nguema Obiang Mangue...

Ce matin, sur les ondes d’ « Europe 1 », dans l’émission de Dominique Souchier : « C’est arrivé demain », Thomas Hofnung, journaliste français à « Libération », a présenté son dernier livre : « Le scandale des biens mal acquis : Enquête sur les milliards volés de la Françafrique ».Dominique Souchier : Alors, le scandale des Biens mal acquis, qu’est-ce que c’est ? Qui est visé ?
Thomas Hofman : Ce sont des dirigeants  africains très proches de la France et qui depuis des années sont soupçonnés de détourner des fonds publics pour acheter des biens immobiliers à Paris, sur la Côte d’Azur, également des voitures de luxe, et qui ont des comptes bancaires en France, en pagaille…
DS : Et dans la cour de l’immeuble particulier, qu’y avait-il ?

TH : Une collection de voitures de luxe. Toute la journée, les policiers ont photographié, noté les numéros de châssis, fouillé les véhicules de fond en comble. Cela a pris du temps : ils ont saisi onze véhicules avenue Foch et cinq autres avenue Victor Hugo, à deux pas de là. Et quels v
Maserati, Porsche Carrera, Mercedes Maybach, Ferrariune Bugatti Veyron, une des voitures les plus chères au monde, peut-être la plus chère…

Teodoro Nguema Obiang Mangue nommé délégué permanent adjoint à l'Unesco, à Paris

 Une fonction prestigieuse qui offrirait une précieuse immunité diplomatique au fils du Chef de l'Etat...

La nouvelle a été diffusée hier après-midi par les médias officiels : Teodoro Obiang Nguema, président de la Guinée équatoriale, a nommé son propre fils Teodoro Nguema Obiang Mangue, dit Teodorin, à la charge de représentant permanent adjoint de la Guinée équatoriale à l'UNESCO.
Ce dernier cumulera donc cette nouvelle fonction à celles qu’il occupait déjà dans le gouvernement comme ministre d’Etat de l’agriculture et des forêts et dans le PDGE, le parti au pouvoir, comme vice-président.Le motif de cette nomination n’est pas donné.

Certains y voient une riposte vis à vis de l’Unesco qui, le 4 octobre dernier, a reporté à l’an prochain la remise du prix Obiang Nguema Mbasogo, ou bien vis-à-vis des autorités françaises, quelques semaines après la saisie de ses 11 voitures de luxe, avenue Foch à Paris, le 28 septembre dernier.
D’autres observateurs de la vie politique en Guinée équatoriale, y voient une parade contre l'éventuelle ouverture d'une procédure de la justice américaine contre Teodoro Nguema Obiang Mangue. En effet, la semaine dernière, selon Ken Silverstein, les enquêteurs américains du ministère de la Justice auraient déposé un avis de "litispendance", c’est-à-dire un certificat d’affaire en instance mettant en cause des titres de propriété de Teodorin Nguema Obiang Mangue. Le document concernerait

Remise du prix Obiang : l'Unesco reporte sa décision à mardi
Un report inattendu, témoin du malaise qui prévaut au Conseil exécutif de l'Unesco...

L'Unesco a décidé de reporter à mardi sa décision sur la remise d'un prix au nom du président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, jugé incompatible avec les valeurs de l'agence onusienne par les défenseurs des droits de l'Homme, ont indiqué vendredi des sources de l'Unesco. Le Conseil exécutif de l'Unesco avait sur son agenda vendredi une proposition de résolution de ses membres africains, demandant de procéder à la remise de ce prix scientifique, d'une valeur de trois millions de dollars, à laquelle s'opposent notamment les occidentaux et la directrice de l'Unesco Irina Bukova.

11 voitures de luxe de Teodorin Nguema Obiang saisies à Paris
Le fils du président de la Guinée équatoriale dans le collimateur de la justice française...

C'est hier, 28 septembre, à Paris, sur décision judicaire et dans le cadre de l'affaire des "biens mal acquis" que la police nationale a saisi 11 voitures de luxe, appartenant au fils du président de la Guinée équatoriale, également ministre de l'Agriculture et des Forêts, Teodoro Nguema Obiang Mangue, 43 ans, connu sous le sobriquet de "Teodorin"...Deux Bugatti Veyrons, une Maserati MC12, une Porsche Carrera GT,

une Ferrari Enzo et une Ferrari 599 GTO, une Aston Martin V8 V600 LM, une Rolls-Royce Phantom, un Drophead Coupé, une Bentley Azure et une Bentley Brooklands Coupé sont les onze véhicules saisis lors de cette perquisition : De 500 à 1 001 chevaux pour la puissance, de 200 000 à presque 2 millions d'euros l'unité... 

Biens mal acquis : la justice saisit des véhicules appartenant à la famille Obiang  

Des voitures de luxe du fils Obiang saisies à Paris

Plusieurs véhicules appartenant à la famille du président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, ont été saisis, mercredi 28 septembre, par les juges français enquêtant sur les "biens mal acquis". "Nous nous sommes rendus aujourd'hui sur place avec l'ambassadeur de Guinée équatoriale, Federico Edjo, pour protester auprès des juges contre ces actes", a déclaré Me Olivier Pardo, un des avocats du président africain.
D'après Me Pardo, les saisies font suite à une perquisition effectuée le 21 septembre dans un immeuble de l'avenue Foch, dans le très chic 16e arrondissement de Paris, appartenant également à l'entourage du dirigeant équato-guinéen.

Affaire Bourgi : Sarkozy lâche t-il la Françafrique ? Que cachent les révélations de Robert Bourgi ?

 Dans une interview au JDD, l’avocat franco-libanais Robert Bourgi dévoile la teneur des propos qui sont repris dans le prochain livre de Pierre Péan, « La République des Mallettes ». C’est une plongée au cœur de la Françafrique des grandes heures avec des djembés remplis de billets et, pour une fois, des noms et des montants. Ces révélations provoquent un séisme dans la classe politique française ou Jacques Chirac et Dominique de Villepin ont annoncé qu’ils allaient porter plainte. Mais Bourgi, proche de Nicolas Sarkozy est-il en opération commandée ?

« Il y a du lourd ? » : c’est par ces mots que Jacques Chirac l’accueillait, le soir, quand il venait apporter l’argent des chefs d’Etats africains, raconte Robert Bourgi dans une interview au Journal Du Dimanche. L’héritier de Jacques Foccart revient sur 25 ans de financement occulte des partis politiques français. De Mobutu (Zaïre) à Omar Bongo (Gabon), bien sûr, en passant par Blaise Compaoré (Burkina Faso), Teodoro Obiang Nguema (Guinée Equatoriale) et Denis Sassou Nguesso (Congo) et aussi, plus surprenant, à Laurent Gbagbo (Côte d’Ivoire) et Abdoulaye Wade (Sénégal), tous ces chefs d’Etats ont versé de grosses sommes d’argent, en liquide, à destination de Dominique de Villepin, alors Secrétaire général de l’Elysée, et à Jacques Chirac. Ces versements auraient cessé, explique Bourgi, lors de l’arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy.

Un colonel équato-guinéen à la Dst “Mes conditions
de vie sont inhumaines”

Cipriano Nguema Mba. Enlevé avec la complicité de policiers camerounais  et de fonctionnaires internationaux, il s'est évadé de sa prison de Evinayong , et vit sous haute protection policière.
L'affaire était un véritable séisme  diplomatique . Et avait été révélée dans nos colonnes. Le 07 octobre 2008, les policiers camerounais Ibrahim Ndam et Hamidou Ndam se présentent au domicile du colonel Cipriano Nguema Mba, au quartier Etoudi à Yaoundé «  Ils étaient munis d'un mandat d'arrêt  et je n'avais aucune raison de leur résister », se souvient le colonel Nguema Mba. Les deux policiers le conduisent  à l'ambassade de la République de Guinée-Equatoriale, où ils le livrent à leur commanditaire, un haut fonctionnaire de cette chancellerie. Ce dernier, après avoir torturé le captif  l'exfiltre  vers la guinée équatoriale. Il se sert  d'un véhicule de l'ambassade, avec ses plaques d'immatriculation diplomatiques pour traverser  les barrages de police sans être inqiété . Le colonel Nguema Mba accuse le représentant au Cameroun du Hcr de l'époque,  Jacques Franklin d'être impliqué dans l'affaire. « Il a perçu près de 200 millions de FCfa, pour me livrer », a t_il déclaré. Une affaire d'argent donc, qui va très vite dégénérer en incident diplomatique entre le Cameroun et la Guinée- Equatoriale sont alors à la frontière du clash.

"Le Monde" : La Guinée équatoriale se veut
le " Koweït " africain

Certes, l'ambition et l'argent ne manquent pas. Ni les contradictions. En marge du sommet, le doyen des chefs d'Etat d'Afrique subsaharienne en terme de longévité au pouvoir a posé la première pierre d'un futur observatoire africain pour les sciences, les technologies et l'innovation. La Guinée équatoriale fournit ce qu'elle a : le financement et le terrain. Les constructeurs seront chinois, français, turcs ou marocains.Le personnel, les techniciens et les chercheurs viendront d'autres latitudes africaines.
Car ici le taux d'inscription à l'université ne dépasse pas les 3 % de la population (contre 8 % au Cameroun ou 7 % au Gabon voisins).

  Mais le pouvoir, qui n'aime guère les campus contestataires, a promis de s'atteler à la tâche après avoir déjà grassement investi dans les infrastructures (routes, électricité, adductions d'eau). " Ici au moins, on voit où va l'argent du pétrole ", glisse, épaté, un officiel gabonais dans les couloirs du sommet de l'UA. "Les journalistes étrangers ne sont pas les bienvenus s'ils ne sont pas invités par le pouvoir. Et s'ils le sont, rien n'est garanti. En juin, une équipe de la télévision allemande ZDF a ainsi été reconduite à la frontière. " Ils sont allés clandestinement chez un opposant (Placido Mico)", nous explique Jeronimo Osa Osa Ekoro, ministre de l'information et porte-parole du gouvernement. " On ne peut pas laisser entrer les gens sans que l'on sache ce qu'ils font et au profit de qui ", ajoute-t-il en précisant que rien n'interdit d'aller voir les opposants, à condition" d'en informer préalablement le ministère de l'intérieur et de présenter un plan de travail "." C'est de l'information, pas un contrôle ", ajoute un diplomate équato-guinéen. Nuance sémantique.
Car la théorie du complot n'est jamais loin. Les critiques des organisations internationales de défense des droits de l'homme telles Amnesty International ou Human Rights Watch ? " Les ONG forment un lobby qui bombarde le monde de fausses informations. Ils sont payés et manipulés par on ne sait qui ", tranche Jeronimo Osa Osa Ekoro.

Le Gouvernement équato-guinéen justifie l’exécution de quatre personnes condamnées pour complot

Les quatre anciens officiers de l’armée ont été condamnés à mort le 21 aout dernier par un tribunal militaire. Ils ont été immédiatement exécutés du fait du danger imminent qu’ils constituaient pour le président Obiang Nguema, sa famille et le gouvernement, précise une déclaration écrite du chef de l’Etat équato-guinéen.
«Certains disent que ces gens ont été enlevés au Bénin. Vous entendrez qu’ils étaient originaires du Nigeria, ou qu’ils habitaient au Cameroun ?

Mais où étaient-ils au jute ? Au cameroun, au Nigeria, au Bénin ? Et parce qu’ils étaient revenus en Guinée équatoriale pour perpétrer d’autres actes, ils ont été capturés et jugés », a déclaré l’ambassadeur équato-guinéen à l’ONU.

Cemac : les présidents d’Afrique centrale freinent-ils l’intégration régionale ?

Les dirigeants des six pays membres de la Communauté économique des Etats d’Afrique Centrale (Cemac) sont réunis ce lundi à Brazzaville au Congo. Ils veulent relancer les principaux dossiers de l’intégration sous-régionale, la libre circulation des personnes et des biens, la compagnie aérienne sous-régionale ainsi que le rapprochement des bourses de Douala et de Libreville. Cependant, ces sujets qui reviennent à chaque sommet auraient déjà abouti s’ils avaient la volonté de travailler avec efficacité.Les chefs d’Etats d’Afrique centrale rempilent à Brazzaville. Après leur rencontre de janvier à Bangui en République Centrafricaine, les présidents équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, tchadien Idriss Deby Itno, gabonais Ali Bongo, centrafricain François Bozizé et camerounais Paul Biya ont fait, dimanche, le déplacement de Brazzaville, la capitale de la République du Congo, où ils tiennent ce lundi, avec Denis Sassou Nguesso hôte de la réunion, un sommet spécial de la Cemac. Les six
présidents vont plancher sur les modalités de désignation des principaux responsables des institutions communautaires, pour les vingt prochaines années.

Le culte de la personnalité se porte bien en Guinée Équatoriale...

Grâce au site web du Ministère équato-guinéen de l'Information et à un article sur le dernier Conseil interministériel. qui s'est tenu le 22 mai dernier, on apprend quel grand projet occupe actuellement le Ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales... 
Aurait-il décidé d'informer la population sur le dossier des 7 morts découverts à Bata en février dernier, à propos duquel il avait promis une enquête sérieuse et approfondie avec la nomination d'un juge spécial pour instruire cette obscure affaire ? Non, pas du tout.Aurait-il enfin décidé d'ouvrir une enquête afin d'arrêter et de livrer à la justice le ou les policiers qui, en avril dernier, ont assassiné un homme de 42 ans, José Mba, à un barrage militaire ? Absolument rien de ce genre...

Teodorin se positionne comme le successeur "naturel"
de son père...

Samedi dernier, à Bata, Teodoro Nguema Obiang Mangue (dit "Teodorin"), fils aîné du dictateur et Ministre des Forêts et de l'Agriculture, a participé à une réunion de l'ASHO (Association des Fils d'Obiang) qui devait élire un nouveau Coordinateur National depuis que le précédent a été promu une haute charge dans l'Administration.
Selon l'Asodegue, « bien que cette élection fut le principal motif de cette réunion, Teodorin y aurait évoqué le prochain voyage de son père au Maroc afin d'y être opéré et, avec la
délicatesse qui le caractérise, il aurait abordé la question de la succession, disant qu'il était en position d'avant-garde pour la succession

Pourquoi les équatoguinéens rejettent le Passeport Biométrique CEMAC?

Mr. Asene Eyama Lucio
Gouverneur de Kie Ntem

Les équatoguinéens victimes pour l'énième fois des malfaiteurs camerounais.
La population équatoguinéenne n'a plus de replie chaque jour qui passe, il y a des personnes qui sont attaquées et tuées par les assaillants camerounais. Les malfaiteurs camerounais terrorisent la population équatoguinéenne.  Plusieurs groupes des personnes armés avec des machettes et de couteaux, ont attaquées les commerçants équatoguinéens de la Ville frontalière d'Ebebiyin:  Les assaillant venaient de Kye Ossi Camerounais où ils sont logés dans l'hôtel Etoile de ce bourgade selon les propos du gouverneur de la province de Kie Ntem, Mr. Asene Lucio. Mais d'après les autorités camerounaises,   le gouverneur équatoguinéen les accusent sans fondement, ni image, et voici ci-après les images des personnes attaquées par
les grands bandits de longs chemin du Cameroun, et  voilà ce que Mr Ntsimi Antoine appelle la solidarité quant il parle de l'intégration sous-régionale.

Inauguration d'une usine de fabrication de plaques
de zinc, à Bata

Le Président Obiang Nguema Mbasogo a inauguré une nouvelle usine de plaques de zinc, le long de l'Autoroute du Port de Bata.
L'usine dispose une zone de production de 1500 m ² et de quatre unités automatisées capables de produire des plaques de 2 mètres en 15 secondes. L'investissement s'élève à environ 4,5 millions d'euros, avec un capital privé, d'investisseurs nationaux et internationaux. Son directeur, Samuel Nanan Sinca, a souligné que l’usine respecte toutes les réglementations internationales et les mesures de sécurité antipollution. Il a également déclaré que sa construction est née de la volonté du Président et du Gouvernement de doter le pays de petites et moyennes entreprises nationales.

CEMAC : Obiang Nguema nouveau doyen ?

Le président Obiang Nguema, le tout puissant Doyen de la Cemac
La disparition du président Omar Bongo Ondimba le 8 juin 2009 à Barcelone, en Espagne, a ouvert la course des Chefs d’Etats de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) pour le leadership de la sous-région. Mais les récentes résolutions du 10e Sommet de la CEMAC en janvier à Bangui, en République centrafricaine, laisse de plus en plus à penser que le président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, s’impose comme le nouveau «patron» de l’Afrique centrale.«Le président Obiang Nguema fait partie
des leaders ! Déjà par son ancienneté, par le poids de son pays, c’est un des leaders, ça c’est incontestable. Et pour la sous-région, c’est le doyen», concède même le nouveau président gabonais.Si les présidents du Congo, du Tchad, de la République centrafricaine et du Cameroun n’ont pas déclaré publiquement Obiang Nguema comme le nouveau doyen de la CEMAC, le Sommet de Bangui semble avoir mis tout le monde d’accord.
 
 

PUBLICITE   -   ADVERTISING   -   PUBLICIDAD

 
 
   

POUR MIEUX REUSSIR VOTRE PROJET ET/OU ENTREPRISE EN GUINEE EQUATORIALE, AFRIQUE & MADAGASCARR
BIENVENUE CHEZ
MADESTA INTERNATIONAL
UNE ASSISTANCE COMPLETE

   
 
Recul des libertés dans le monde : la Guinée équatoriale classée parmi "les pires des pires"...
L'ONG américaine de défense des Droits de l'Homme "Freedom House" a publié hier mardi son rapport annuel, dans lequel elle estime que 47 Etats (34% des habitants de la planète) sont "privés de liberté".
Les dix entités politiques les plus mal notées en 2009 sont la Birmanie, la Guinée équatoriale, l'Erythrée, la Libye, la Corée du Nord, la Somalie, le Soudan, le Tibet (considéré par Freedom House séparément de la Chine), le Turkménistan et l'Ouzbékistan.La méthode de Freedom House consiste à "examiner la faculté des individus à exercer leurs droits civils et politiques dans 194 pays et 14 territoires". Le rapport est publié chaque année depuis 1972..

Les échanges intra-communautaires (CEMAC)
ne dépassent pas 1%.

S’il n’y a presque pas d’échanges entre les pays membres de la CEMAC (après plus de 50 ans de son fonctionnement) en quoi ça sert donc cette fameuse institution morte née ?.
Selon le rapport intitulé "Les économies de l’Afrique centrale", édition 2009, on a relevé que pour l’année 2006 des échanges intra-communautaires (entre les pays membres de la CEMAC) n’oscillent qu’entre 0,5 et 1% du commerce total des Etats membres. Economiquement 

parlant, ce taux est extrêmement insignifiant et ne permet pas d’encourager l’intégration sous régionale. Comment peut-on parler d’une intégration régionale (depuis 1960) qui n’a pu donner

que ce taux insignifiant malgré l’acharnement vécu au cours de ces dernières années?. Les pays membres de la CEMAC(1), s’étaient engagés, semble t-il, à développer ensemble toutes leurs ressources (humaines et naturelles) pour le bien-être de leurs peuples qui actuellement sont plongés dans la misère et la pauvreté;  à donner une impulsion nouvelle et décisive pour le processus d’intégration régionale (en panne depuis 1960), par une harmonisation accrue des politiques . Mais malgré ces affabulations

 

  qui semblent à des larmes de crocodiles, nous constatons que les Cemaciens s'éloignent de plus en plus de leur but du tunnel car les politiques mises en marche ne permettent pas d'éradiquer la  misère et la pauvreté belle et bien installées dans la sous région. La CEMAC qui n'a pas pu dépasser un taux annuel de plus de 1% des échanges intra-communautaires en 50 ans, peut-elle engendrer un jour un développement social au profit des Cemaciens? La CEMAC n'est-elle pas, peut-être, une institution morte née destinée à faire rêver les Cemaciens? 

Perspectives pour 2010/Afrique Centrale : contexte électoral ou post-électoral plus ou moins délicat

Dans un contexte tantôt électoral comme en République centrafricaine (RCA) ou peut-être aussi au Cameroun, tantôt post-électoral comme au Gabon, au Congo et en Guinée équatoriale, l’Afrique centrale inaugure une nouvelle année où l’enjeu pour la majorité des six pays de cette région africaine sera la stabilité politique, a estimé dans une analyse à Xinhua le Pr Joseph Vincent Ntuda Ebodé, spécialiste des relations internationales.
GUINEE EQUATORIALE : DEFIS DE LA GESTION DE LA MANNE PETROLIEREE
Réélu avec 95,1% des voix à l’issue de la présidentielle du 29 novembre, le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogon, au pouvoir depuis 1979, a le torse bombé pour conduire en toute sérénité son programme de
développement national caractérisé par de remarquables réalisations sociales et économiques..
En d’autres termes, la stabilité en Guinée équatoriale, troisième producteur de l’or noir en Afrique après le Nigeria et l’Angola, dépendra au cours des années à venir "de la manière dont les contrats d’exploitation de cette ressource avec les grandes puissances sont traités".
Si dans les rapports avec ces puissances étrangères il y a des prétentions hégémoniques, souligne le politologue, les convoitises peuvent amener à mettre le président à l’écart. "Mais a priori, ce scénario pour l’instant n’est pas perceptible".

L'INTEGRATION SOUS REGIONALE OU LA LIBERTE DE CIRCULATION SANS FRONTIERE DES MALFAITEURS.

Les malfaiteurs de Kye Ossi ( Cameroun) vont-ils envahir la Guinée Equatoriale sous prétexte du passeport biométrique?
Le grand banditisme, la prostitution et le vol généralisé, le braquage, etc; ne sont  des paramètres susceptibles Ni de favoriser la mise en place d'une politique de relance économique souhaitable pour la sous région, Ni une intégration sous régionale. Le développement de ce fléau ne peut favoriser aucune  intégration économique  viable et soutenable. L'intégration sous région  épaulée  du grand banditisme, prostitution et vol généralisé, braquage, etc; n'est pas souhaitable dans notre sous région où les foyers de feu engendrés par les conflits sont encore perceptibles. Pour mettre la Guinée Equatoriale à l'abri de cette espace sans frontière où tous les grands bandits de longs chemins   auront

QU'EST CE QUE LA GUINEE EQUATORIALE GAGNE DANS LA CEMAC?. DES VERITABLES ENNUIS ET DE PERTES D'ARGENT INUTILES

Le camerounais:  un caillou dans les bottes des équatoguinéens

 Guinée Equatoriale, ancienne colonie espagnole, ayant une culture hispanophone, a toujours été un pays en paix depuis l'époque coloniale jusqu'aujourd'hui. Ebebiyin, depuis l'époque coloniale, est une grande ville et  centre commercial pour tous les habitants de cette région. Elle était une ville paisible au carrefour de trois frontières (Cameroun, Gabon et Guinée Equatoriale) où tous les fang de ces trois pays vivaient en paix et en harmonie entre frères fang avant que  les Bilops" (étrangers en Ntoumou) viennent convertir leur vie en un véritable calvaire. Il est difficile de trouver un Camerounais du Sud (région de la Vallée de Ntem ) qui n'a pas de parents en Guinée Equatoriale. Selon les normes coutumiers fang, il est impensable de séparer les fang entre eux et les frontières qui ont été imposées par lesblancs, ne

constituent aucun obstacle dans la libre circulation entre les fang.

LA COMMISSION ELECTORALE COMMUNAUTAIRE

Dans la sous région CEMAC, on ne sait pas s’il existe quelques exemples suffisent à illustrer les progrès enregistrés en matière de la promotion et de la protection des valeurs démocratiques par les organisations sous régionales au cours de ces dernières années. Pour que la démocratie arrive chez les Cemaciens (Ce sont les habitants de la CEMAC), il faudrait peut-être créer une Commission Electorale Communautaire en anagramme (CEC) chargée de contrôler, superviser et publier les résultats des élections de la zone CEMAC afin d’éviter toute tripatouillage susceptible de tergiverser la volonté du peuple. La CEC devrait être constituée par les Evêques (trois par pays membre de la CEMAC),Membres de la société civile, Bailleurs de fonds, Nations  

Unies, ONG internationales en matière d’élections et de la transparence, UA, UE, Cour de Justice de la CEMAC, Cadres supérieurs indépendantes de chaque pays membre de la CEMAC, Organisations d’étudiants indépendants,   etc. La mise en place de cette structure, permettrait de défendre le droit de votes des Cemaciens qui est  parfois séquestré par des personnes malhonnêtes et corrompues qui luttent jour et nuit contre la démocratie et donc du développement, en imposant aux Cemaciennes une Démocrature, c’est-à-dire, une dictature camouflée dans une démocratie truquée
 

Rechercher


 

Web Ge-Infonet


 

Guinée Equatoriale
Sur Internet

Choisissez votre journal


 
Horaires de vols
Conseils
 
 
 
 
 
 
 
 
 
L'église Catholique dans
 le Collimateur
 
 


 
 
 
 
 
 
 
 
EVENEMENTS
 
 
Unesco / Guinée Equatoriale
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 



 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

Mise en garde aux usagers de ce Site: Ge-Infonet est un portail, nous ne fons que centraliser dans notre Site,  toutes les  nouvelles publiées  par les journaux et/ou ouvrages qui parlent  de la Guinée Equatoriale. Nous ne sommes pas responsables du contenu de chaque article puisque le dommage ne peut être réparé que par celui qui l'a commis. Merci.

Retour Ge-Infonet au Cameroun

Warning to the users of this site: This site is a portal,we only centralise in our site , all the news published by newspapers and/or work that talks about equatorial guinea. we are not responsible of the content of each article  because You are strictly liable for your act.thanks

Copyright (c) Guinéequatoriale-Info.Net (Ge-Infonet)             Tous droits réservésés