www.guineequatoriale-info.net  Le portail de la Guinée Equatoriale d'informations (Ge-Infonet). Ce site est à la porté de tous les internautes qui veulent publier leurs articles et/ou travaux sur l'Internet

 
 
       
   


WELCOME TO EQUATORIAL
GUINEA
 

Guide  touristique de
Guinée Équatoriale


Choisissez votre information


 

 
 
       
   

Ge-Infonet web Site,  mise à jour à Aléncity,  le   

 
 
 
         
   

"LE MIRACLE EQUATO-GUINEEN"
GUINEE EQUATORIALE : UN PAYS ÉMERGENT EN 2020?

   
         

Tous droits de traduction et de reproduction par tous procédés réservés pour tous pays. Conformément à l’article 534 bis du code pénal en vigueur, pourront être punis sous une amende et privation de liberté toute personne qui reproduira ou plagiera toute ou une partie de cet ouvrage sans  le consentement de l’auteur ou de ses usufruitiers.

   
 

REMERCIEMENTS

 
   
 
     
 
   

 
 

Nous voudrions saisir cette occasion pour présenter nos remerciements à nos parents

Monsieur Nsogo Aba’a Emilio et Madame Nsang Mamiaga Marie

Qui reposent en paix dans le village de Ntú Angok, district d’Ebebiyin, province de Kie Ntem et pour leur grande hospitalité, encouragement et appui moral pour que le projet de publication de cet ouvrage soit réalisé.

Nous voudrions en outre féliciter à notre aimable fils unique, appelé

Juan Desta Manene plus connu par le surnom de « Trésor »

Enfin, c’est à mon feu épouse,

Madame Desta Mechecha

que nous devons une vive gratitude, pour sa contribution, à tous les niveaux avant son décès afin que nous puissions mener à bien ce projet à sa conclusion

 
       
 

 

TABLE DES MATIERESS

 
 
     
 

 

Introduction                                                                                                                            6

Chapitre I.- La structure d’une économie émergente.                                                  13

I.- Qu’est ce qu’une économie émergente?                                                                          14
II.- La Liste des économies émergentes                                                                               16
III.- Les nouveaux pays industrialisés                                                                                    16
IV.- La stratégie des NPI d’Asie                                                                                              17

Chapitre II.- Le contexte géographique et sociodémographique                                18

I.- Le Contexte géographique, politique et administratif                                                         19
II.- Le contexte sociodémographique                                                                                     20
III.- Les Indicateurs  éducatifs du pays                                                                                   22
IV.- Le développement des ressources humaines                                                                24

Chapitre III.- La Situation économique et financière                                                      26

I.- Le Contexte politique et socioéconomique                                                                         27
II.- L’étude et analyse sur l’économie de la Guinée Equatoriale                                             29
III.- La mise en valeur du pétrole de la Guinée Equatoriale                                                     32
IV.- Les questions du fonctionnement structurel                                                                    38
V.-L’aperçu sur la structure économique                                                                               44

Chapitre IV.- La situation politique et les échanges commerciaux                               50

I.- Les Relations avec la communauté financière internationale                                            51
II.- La politique budgétaire                                                                                                       53
III.- La Situation financière                                                                                                       55
IV.- Les échanges internationaux. Les perspectives et les défis à relever                            56

Chapitre V.- La Guinée Equatoriale peut-elle devenir un pays émergent en 2020 ?  63

I.- La Guinée Equatoriale a un taux de croissance à deux chiffres                                        64

II.- Que faut-il faire la Guinée Equatoriale pour devenir un pays émergent ?                         66

III.- Les mesures stratégiques à entreprendre au préalable                                                   72

IV.- La gestion efficace et rationnelle de ressources naturelles                                             75

V.- Le genre et la jeunesse : Un parmi les pôles du »Miracle équato-guinéen »                    77
VI.- Les solutions de principales contraintes qui freinent le développement social                80

 

Chapitre VI.- Comment faire surgir le « Miracle équato-guinéen » ?                             90

 

I.- Les autres intervenants et encore des accords de prêts pourquoi faire                             91

II.- Comment sauver le pouvoir judiciaire ?                                                                              93

III.- Les autres stratégies multisectorielles du Miracle équato-guinéen                                   94

IV.- Les autres  axes à entreprendre  pour mieux réussir à atteindre les objectifs définis    107       

 

Conclusion Générale                                                                                                         115

Définition de certains termes statistiques utilisés dans cet ouvrage                   119
Les Références Bibliographiques  
                                                                               129

 
     
 
     
 
   
 

INTRODUCTION

 
   
 
     
 

L'économie de la Guinée Equatoriale est en pleine mutation, caractérisée par une forte croissance à deux chiffres. Mais malgré ces énormes ressources économiques dont dispose le pays, on observe, à cause des insuffisances et de la discontinuité dans l'application des programmes de réformes, que le pays reste confronté à des problèmes structurels et institutionnels dues au manque des ressources humaines nationales. Sa performance sociale et la gouvernance restent encore insuffisantes. Toutefois, il dispose d'un potentiel de croissance important dans les secteurs pétrolier, halieutique et forestier, dont la mise en valeur rationnelle permettrait d’améliorer la situation socio-économique des populations.

 
     
 

Après avoir commencé à exploiter son pétrole dans les années 93, la Guinée Equatoriale est devenue l’une des économies à avoir connu la croissance la plus rapide au monde. Elle reste l’un des pays d’Afrique ayant la croissance la plus forte de même qu'une des principales destinations pour les investissements étrangers. Cependant elle a souffert en 2009 d'un ralentissement économique, la croissance du produit intérieur brut (PIB) tombant à 1.9 % contre 11.3 % en 2008. Cet effondrement résulte de la chute des cours et de la production de pétrole dans le sillage de la récession mondiale. Si bien que la part des hydrocarbures dans le PIB est tombée de 77 % en 2008 à environ 61 % en 2009. Les hydrocarbures restent néanmoins le principal secteur dynamique de l’économie équato-guinéenne.

Le domaine maritime de la Guinée Equatoriale contient d’importantes réserves de pétrole et de gaz. Derrière le Nigeria et l’Angola elle est le troisième plus grand producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne. Dans de récentes négociations sur des licences groupées, la Guinée Equatoriale a accru ses participations dans de nouveaux PSC. L’État a acheté les avoirs de la société américaine Devon, qui détenait une importante part minoritaire dans le plus grand champ pétrolifère, pour s’assurer une participation active dans ce dernier.

La production gazière est traitée en condensat, en gaz de pétrole liquéfié, en méthanol et en gaz naturel liquéfié (GNL). Les réserves de pétrole sont estimées à 1.8 milliard de barils, les réserves de gaz confirmées sont de 37 milliards de mètres cubes (au 1 janvier 2009). Les compagnies américaines sont prépondérantes dans l’industrie des hydrocarbures, mais les sociétés chinoises, proposant d’importantes lignes de crédit, gagnent du terrain. La production de pétrole stagnant, et, selon les prévisions, les réserves devant être épuisées vers 2030, les autorités équato-guinéennes ont décidé de concentrer leurs efforts sur l’industrie gazière. Ils ont autorisé le groupe BG, leur seul pourvoyeur de GNL, à vendre un stock de gaz à tout acheteur mettant ainsi un terme à un conflit sur la vente de gaz à l’Asie. Il existe des ressources naturelles inexploitées de titane, de minerai de fer, de manganèse, d’uranium et d’or alluvial.

Une gestion saine des vastes ressources gazières et pétrolières de la Guinée équatoriale est cruciale pour réduire la pauvreté et promouvoir le développement humain. À ce jour le principal sujet d’inquiétude est le haut niveau perçu de corruption, l’absence des ressources humaines et le manque de transparence dans la gestion des ressources. Les pouvoirs publics ont entrepris des démarches pour adhérer à l’ITIE et ce dernier a rejeté leur demande faute de transparence. Actuellement, la Guinée équatoriale n’a plus le statut de candidat à l’ITIE et s’éloigne des étapes finales qui lui devraient la permettre d’atteindre les critères de validation d’un pays dit conforme. Les pays dits conformes sont ceux que l’ITIE considère comme appliquant ses normes. La participation de la société civile est une exigence cruciale pour obtenir ce statut.

Dans le développement des ressources naturelles, la capacité institutionnelle de gérer les vastes ressources du pays en hydrocarbures représente un facteur déterminant pour que la Guinée Equatoriale devienne un pays émergent. Les termes des contrats initiaux avec les compagnies étrangères exploitant ces ressources sont généralement considérés comme ayant favorisé ces compagnies. Quelques-uns de ces contrats ont été révisés pour prendre en compte cette observation. L’État considère le secteur du gaz naturel comme un élément déterminant de sa stratégie de diversification économique.

La Guinée Equatoriale a besoin d’une grande transformation spectaculaire pour devenir un pays émergent.

Le changement de mentalité, la création d’un amour à la patrie et la solidarité sans exclusion sont autant des conditions cruciales pour bâtir un état susceptible d’aspirer à être un jour, un pays émergent. La Guinée Equatoriale pourrait devenir un pays émergent vers l’horizon 2020 à condition que l’économie de la Guinée Equatoriale ne soit plus une économie de cueillette et de rentière” et qu’elle puisse tenir sur les trois pôles économiques de croissance suivante :

  • Pôle industriel ou l’industrialisation de la  Guinée Equatoriale
  • Pôle de transformation agropastorale ou la Guinée Equatoriale verte
  • Pôle des services à valeur ajoutée ou la Guinée Equatoriale des services de qualité à Valeur Ajoutée.

hebergement avec SSL Tous ces différents pôles seront très bien développement au cours de notre ouvrage.

Le présent document intitulé «Le Miracle équato-guinéen », est un ouvrage rédigé par l’économiste et consultant international M. MANENE Juan,  dans son but est de faire en sorte que la Guinée Equatoriale puise devenir très bientôt un « pays émergent ». Il s’agit du résultat obtenu après une large étude et analyse  de la situation économique, financière et socioculturelle de la Guinée Equatoriale au cours de ces dernières années.

Le « Miracle équato-guinéen » permet, parmi d’autres :

  • D’assurer et protéger les investisseurs nationaux et étrangers afin de relancer la situation économique et sociale permettant de maintenir un taux de croissance à deux chiffres une des conditions indispensables pour atteindre un véritable développement économique et social du pays.
  • D’appuyer et développer les projets  disponibles (élaborés et étudiés)
  • De promouvoir, respecter et   protéger les Droits de l’Hommes, d'une façon spéciale le droit fondamental  lié à la vie, la justice sociale et l'égalité de tous les citoyens devant la  loi, sans distinction, ni préjudices  ethniques, tribaux, raciaux, départementaux ou régionaux.
  • De garantir et promouvoir la liberté d'expression et de NTIC.
  • De défendre  l'unité nationale, l'intégrité territoriale et les droits des citoyens.
  • De créer une Commission des Affaires Economiques chargées de : lancer les appels d'Offres Internationaux pour effectuer les Audits de Comptes de l'Etat et de ressources humaines ; évaluer et faire le suivi des projets à implémenter ; intégrer dans la gestion des affaires publiques à tous les équato-guinéens compétentes qui le veulent ; former les ressources humaines indispensables pour assurer le développement économique et social du pays.

Pour que la Guinée Equatoriale devienne un pays émergent en 2020, vu les énormes difficultés dans lesquelles se trouve encore plongé le pays, il faudrait d’abord définir un Document cadres de stratégique visant à atteindre cet objectif.

Selon notre étude et analyse, il faudrait Onze pôles stratégiques définis par le«Miracle Equato-guinéen » pour conduire la Guinée Equatoriale au club des pays émergents. Pour y arriver de nombreuses entreprises européennes taillent la part du Lyon en Guinée Equatoriale, elles accaparent tous les grands projets financés par les autorités. Elles ont surtout des implantations locales sur Malabo, Mongomo, Oyala et Bata. Il s’agit de : Bouygues, Sogea-Satom (Vinci), Incat (GB). Le marché formel local est représenté par plusieurs d’entreprises, parmi elles, ont trouve : Cigesa, Rema, Construcciones Ecuator, Construcciones Vinguema, Ecoc, Ecoref, General Work, etc.

 
  Le pétrole en Guinée Equatoriale  
 
   
 
 

L’avènement de la mise en valeur du l’or noir de la Guinée Equatoriale avait suscité beaucoup d’espoir pour le peuple équato-guinéen de sortir enfin de la pauvreté et de la misère. Lorsqu’on débuta à parler de l’exploitation du pétrole en Guinée Equatoriale, toute la population était contente, puisque tout le monde prenait l’exemple du Gabon qui avait une situation semblable. Le sous- secteur pétrolier devrait vraisemblablement être le plus prometteur grâce aux multiples champs de pétrole qui  sont découverts chaque jour qui passe en Guinée Equatoriale qui est devenue la troisième productrice du pétrole de l’Afrique subsaharienne. Malgré ces multiples gisements, la Guinée Equatoriale ne semble pas laisser de continuer à s’endetter.

 
 
   
 
 

La Guinée équatoriale attire un grand nombre d’immigrés d’autres pays africains. Compte tenu de la population peu nombreuse et de la faible base des ressources humaines, les autorités envisagent de réviser les lois sur l’immigration pour attirer des travailleurs formés. L’urbanisation s’est développée très rapidement en raison du boom pétrolier et du désintérêt pour l’activité économique en milieu rural.

Avec une somme de l’ordre de 20 000 USD par habitant (chiffre de 2007) la Guinée Equatoriale bénéficie de l’un des PIB par habitant les plus élevés d’Afrique. Elle a acquis ce statut dans le sillage du boom pétrolier. Le taux d’alphabétisation des adultes (87 %) est beaucoup plus élevé que la moyenne de 63 % enregistrée dans l’Afrique subsaharienne. Conséquence également du boom pétrolier : l’aide par habitant est tombée de 159 USD en 1990 à 49 USD en 2009, ce qui souligne la réduction de la dépendance à l’égard de l’assistance étrangère. L’indice de développement humain (IDH) 2009, qui repose sur les données de 2007, classait la Guinée équatoriale au 118e rang sur 182 pays. L’IDH combine plusieurs variables en relation avec trois mesures : le niveau de vie, l’espérance de vie, le savoir et l’éducation.

La Guinée Equatoriale a tiré de la manne pétrolière des rentrées fiscales supérieures à 45 % du PIB au cours des dernières années. S’agissant de la mobilisation des ressources publiques, la priorité pour le pays est la gestion des importantes recettes pétrolières et le portefeuille diversifié d’avoirs dans lequel elles ont été investies. Par exemple, les rendements relativement bas des réserves du pays déposées à la BEAC représentent un sujet grandissant de préoccupation.

Le besoin de transparence et de responsabilité dans la gestion des recettes constitue un autre problème. La corruption généralisée réduit le rendement du secteur public, dont la perception des impôts et l’efficacité des dépenses. Par ailleurs, il importe d’assurer l’équité en économisant une partie des revenus pétroliers pour les générations futures. Ce qui débouche sur un autre motif d’inquiétude : qu’arrivera-t-il quand les réserves de pétrole s’épuiseront, autour de 2030 comme c’est généralement prévu ? Les autorités considèrent le gaz naturel comme un atout essentiel dans le contexte de l’avenir post-pétrolier du pays.

D’autres secteurs ont pourtant également un potentiel considérable pour générer des revenus. Le pays détient par exemple de substantielles ressources maritimes sous-exploitées. De bonnes perspectives existent aussi dans l’augmentation des exportations de bois et l’incitation à la production de produits agropastoraux comme le cacao, principal produit d’exportation jusqu’à la découverte du pétrole.

Il est également possible d’accroître les recettes publiques en développant la structure institutionnelle. Pour y arriver, les autorités devaient prendre des mesures pour améliorer la gestion des finances publiques. L’administration fiscale devait renforcer sa formation et le contrôle des contribuables par l’utilisation d’un numéro d’identification. L’administration des douanes devrait automatiser et mettre en œuvre l’inspection avant expédition. Le Trésor devrait améliorer la classification des dépenses publiques.

 
     
 

D’après les données précédentes, nous pouvons assurer que la Guinée Equatoriale dispose des ressources naturelles dignes de ce nom lui permettant d’atteindre les objectifs d’un pays émergent que l’on peut considérer comme un pays qui ne fait plus partie des pays les moins avancés. La définition d’un pays émergent est parfois réduite à celle de nouveaux pays industrialisés. Pour que la Guinée Equatoriale atteigne cet objectif, il faudrait définir un Cadre approprié que l’auteur a  Intitulé par le “Miracle équato-guinéen”.

Il s’agit de présenter les politiques multisectorielles que les autorités de la Guinée Equatoriale doivent déployer pour mettre en place le train du développement économique et social durable du pays. “Un miracle équato-guinéen” s’articule en Onze pôles et couvre des aspects aussi divers que les multiples facettes de la société équato-guinéenne. Pour ce qui est des aspects économiques, on pourrait s’attarder sur la :

  • Mise en place d’un plan Cadre de politiques multidisciplinaires ;
  • Diversification des sources de croissance et de développement durable;
  • Mettre en place les infrastructures de soutien au développement économique et social;
  • Mieux gérer les finances publiques,
  • Industrialisation du pays et renforcement du rôle de l’Etat.
  • Mieux responsabiliser les équato-guinéens en créant un esprit de responsabilité et de solidarité afin d’avoir le sens d’un Etat;
  • Mise sur pied d’une démocratie libérale et consolider un État de droit et du respect des droits de l’homme.
  • Définir une économie basée sur les principes d’une économie du marché bien structuré

La mise en œuvre du contenu de ce Document Cadre de Stratégies politiques, sociodémographique et socioéconomiques permettra aux autorités équato-guinéennes de faire sortir d’un pays pauvre, à un nouveau pays industrialisé. C’est le résultat d’une étude réalisée par son auteur. Cette étude et analyse débouchent sur l’appréciation de la convergence, de la conformité aux grandes orientations de politique économique et à la discipline indispensable pour une économie en bonne santé.

Cette étude et analyse pourront également être utilisées au profit notre pays. En outre, les organismes financiers internationaux pourront, s’ils les veulent,  apporter leurs concours au développement économique et socioculturel de notre pays. La formation des ressources humaines est la clé pour la mise en œuvre de cette politique de relance et de redressement économique et social de la Guinée Equatoriale.

Parce que trop souvent, les acteurs qui ont le souci de développer les pays du monde préfèrent ignorer les difficiles questions de financement qui s’attachent à leurs propositions, cette étude identifie les contraintes et souligne les efforts qui doivent être consentis pour que les équato-guinéens puissent accéder à une meilleur vie, à un enseignement de qualité indispensable pour que les équato-guinéens puisent d’abord changer de mentalité consistant à détester tout ce qui est lié à la vie moderne. Nous pensons qu’il faudrait d’abord former les équato-guinéens pour qu’ils puisent avoir un niveau de formation acceptable leur permettant de pouvoir diagnostiquer le niveau de leur propre vie, au lieu de combattre,  le bien fondé d’avoir obtenu une formation indispensable pour contribuer positivement au développement du pays.

Ce « Miracle équato-guinéen » a, parmi ses buts, de dresser un état des lieux précis et actualisé des coûts et du financement des systèmes d’enseignement supérieur en Guinée Equatoriale. Cet ouvrage présente également différents scénarii d’évolution permettant d’indiquer les marges de manœuvre potentielles pour que les systèmes se développent de façon soutenable. Enfin, elle vise à identifier les leviers de politique permettant aux autorités équato-guinéennes et responsables de l’éducation et de la santé d’améliorer la qualité et la performance de leur  personnel, tout en planifiant  également leur développement.

Cet  ouvrage se veut être un point de départ pour des travaux plus précis dans le cadre de la recherche des solutions appropriées pour permettre à la Guinée Equatoriale de sortir de ses multiples difficultés dues par le faite d’un manque des ressources humaines indispensables pour tout développement économique et social.

Du point de vu politique, le « miracle équato-guinéen » définie les différentes politiques à mettre en œuvre en Guinée Equatoriale pour qu’elle atteigne une économie émergente le plus rapidement possible.

S’agissant de l’état de la convergence, le présent ouvrage s’appuie sur les critères et indicateurs macroéconomiques et sociodémographique. Toutefois, les difficultés d’ordre organisationnel et opérationnel qui persistent au niveau de l’Etat retardent encore la faisabilité et la production des programmes destinés aux différentes études réalisées.

En définitive, cet ouvrage invite aux autorités équato-guinéennes dans le cadre de l’exécution de son  programme économique respectif à poursuivre la transparence dans la gestion de l’économie ainsi que l’assainissement des finances publiques, et à mettre en œuvre une stratégie de diversification afin de réduire la pauvreté et de s’acheminer vers la réalisation des Objectifs définis dans le « miracle équato-guinéen ».

Les lecteurs ciblés par cet ouvrage économique et socioculturel sont nombreux, entre autre:

¨      Aux autorités équato-guinéennes, aux bailleurs des fonds, aux programmeurs, aux spécialistes du tiers monde.

¨      Enfin, tous ceux ou celles qui aimeraient lier le plaisir à l’utile ne seront pas déçus de cette lecture agréable, riche en information et en recommandation.

Pour mieux comprendre comment s’articulèrent les  politiques du « Miracle équato-guinéen », nous vous invitons à lire le contenu de cet ouvrage qui est scindé en six chapitres, divisés en plusieurs titres et sous titres, d’une Conclusion générale, une liste de définitions de certains termes statistiques utilisés dans cet ouvrage et enfin d’une Référence Bibliographique très riche

Dans un premier chapitre, nous étudierons et analyserons au cours de notre étude et analyse, ce qu’on attente par une économie émergente et ses déférentes facettes. En passant par sa définition, des nouveaux pays industrialisés, des pays émergents, de marchés émergents, etc. Nous achèverons ce chapitre par une analyse des mesures prises par les pays Asiatique pour devenir des NPI.

 

Dans le deuxième chapitre, nous aborderons abondement du contexte politique, socioéconomique et sociodémographique, sans oublier des indicateurs en matière de l’éducation du pays.

 

Le troisième chapitre, sera concentré sur la situation économique, financière et socioculturelle de la Guinée Equatoriale. Nous parlerons comment le pétrole a bouleversé la situation de la Guinée Equatoriale qui est devenue du jour au lendemain un pays à revenu élevé.  Nous évoquerons les dysfonctionnements et les effets pervers d’un développement structurel non rationnel.

 

Le quatrième chapitre fera la lumière sur la politique budgétaire et financière. Ce chapitre sera achevé par l’analyse de la situation  des indicateurs du pays relatifs aux échanges internationaux en passant par la définition des perspectives d’avenir et les défis à relever pour atteindre les objectifs définis dans le  « Miracle équato-guinéen ».

 

Le Cinquième chapitre, sera accentué sur les différentes transformations spectaculaires du pays, la mise en place du « Miracle équato-guinéen », ce qui permettra à la Guinée Equatoriale de passer d’une économie à revenu intermédiaire, à une économie émergente ce qui lui donnera toute l'énergie possible pour entreprendre, par la grande porte, le train des Nouveaux Pays Industrialisé de la planète, Un vrai «miracle équato-guinéen » puisque l'impossible n'est pas équato-guinéen.

 

Le Sixième chapitre, sera consacré aux différents apports économiques et financiers permettant d’aboutir à un pays émergent. La réorganisation du pouvoir judicaire et d’autres composants de la société seront mis en œuvre épaulés d’un ensemble des mesures d’accompagnement

 
 

Nous tirerons la conclusion générale en voyant comment  la Guinée Equatoriale se transforme ses multiples taux de croissances à deux chiffres en un Nouveau pays industrialisé en passant d’abord par un pays émergent en 2020. En outre, on verra comment  les autorités d’une part et la population équato-guinéenne sans exclusion d’autre part doivent se mobiliser pour métamorphoser  leur pays en moins d’une dizaine d’année ceci permettrait à tous les pays du monde de vivre le résultat du « Miracle équato-guinéen » au grand bonheur de tous les équato-guinéens.

Enfin, nous dresserons
une liste de définition de certains termes statistiques utilisés dans cet ouvrage. Une liste de Références Bibliographiques donnera le point final à notre ouvrage (*)

 
     
 
   
 
 
 
     
 

 (*).- Extrait de l’ouvrage Intitulé:
LE " MIRACLE EQUATO-GUINEEN "
Guinée Equatoriale :
un pays émergent en 2020
Auteur :  Manene Nsogo Juan
Economiste & Consultant International
Email: Ge-infonet@guineequatoriale-info.net
Autres publications

 
     

Mise en garde aux usagers de ce Site: Ge-Infonet est un portail, nous ne font que centraliser dans notre Site,  toutes les  nouvelles publiées  par les journaux et/ou ouvrages qui parlent  de la Guinée Equatoriale. Nous ne sommes pas responsables du contenu de chaque article puisque le dommage ne peut être réparé que par celui qui l'a commis. Merci.

Warning to the users of this site: This site is a portal,we only centralise in our site , all the news published by newspapers and/or work that talks about equatorial guinea. we are not responsible of the content of each article  because You are strictly liable for your act.thanks

Copyright (c) Guinéequatoriale-Info.Net (Ge-Infonet)               Tous droits réservésservés